BULLETIN PREVISIONS SAISONNIERES Carte anomalies de précipitations Nov-Déc-Janv 2022-2023

Météo-France

PREVISIONS SAISONNIERES DE NOVEMBRE 2022 A JANVIER 2023

03/11/2022

Le phénomène la Niña est en place sur l'océan pacifique depuis plus de 2 ans (septembre 2020) et ce n'est toujours pas fini ! La Niña va perdurer encore quelques mois et cela va de nouveau se traduire par un excédent de pluie sur notre région. Les températures sont quant à elles prévues supérieures aux normales sur le littoral tandis qu'elles devraient être plus proches des normales dans les terres.

Contexte climatique global

Sur l'Océan Pacifique équatorial, on retrouve la signature du phénomène La Niña : Des eaux de surface océanique plus froides que la normale sur une large partie Est du bassin, et plus chaudes que la normale à l'ouest, au niveau de l'Océanie.

La Niña reste faible (-0.9°C) et la situation évolue assez peu d'un mois sur l'autre. Il faudra attendre le début d'année prochaine pour voir s'atténuer l'anomalie froide caractéristique de La Niña.

Sur l'Océan Atlantique, une anomalie chaude subsiste le long de l'équateur (= eaux de surface océanique plus chaudes que la normale) mais elle commence à s'affaiblir.

Prévision d'anomalies de précipitations

La pluviométrie du prochain trimestre est une fois de plus influencée par la présence combinée de La Niña sur le Pacifique et de l'anomalie chaude sur l'Atlantique qui favorisent le renforcement des précipitations sur notre région.

Prévisions pour la Guyane

Pour le prochain trimestre, tous les modèles s'accordent clairement sur une tendance excédentaire en pluie en Guyane (et de manière plus globale, de l'est du Brésil jusqu'au Vénézuela).

Pour les températures, les modèles sont un peu moins unanimes mais il semblerait tout de même qu'elles vont être supérieures aux normales, notamment en bordure littorale.

Après un mois d'août excédentaire en pluie de 42% et un mois de septembre particulièrement sec cette année (-31%), le mois d'octobre affiche un excédent pluviométrique non négligeable (+79%).

Au final, le bilan pluviométrique* sur le trimestre août-septembre-octobre est excédentaire de 35%.

*moyenne réalisée avec 13 postes de référence de Guyane

* Pour en savoir plus sur El Niño et La Niña :

https://meteofrance.gf/fr/actualites/linfluence-du-cycle-el-nino/la-nina-sur-le-climat-guyanais

* Qu'est-ce que la prévision saisonnière ?

https://meteofrance.fr/actualite/publications/les-tendances-climatiques-trois-mois