BULLETIN PREVISIONS SAISONNIERES Bulletin de prévisions saisonnières

Météo-France

PREVISION SAISONNIERE DE FEVRIER A AVRIL 2022

27/01/2022

Ce premier trimestre 2022 s'annonce encore bien excédentaire en pluie.

Contexte climatique global

Dans l'océan Pacifique, on note la présence d'une anomalie froide (eaux de surface de l'océan anormalement froides, en bleu sur la photo ci-dessous), une des caractéristiques du phénomène La Niña (phase négative de l'ENSO, El Nino Southern Oscillation). Cette anomalie s'étend sur le Centre et l'Est du bassin. La Niña va atteindre son apogée (intensité modérée) durant le mois de février. Un retour à des conditions neutres de l'ENSO est envisagé vers mai / juin.

Dans l'océan Atlantique, l'anomalie chaude (eaux de surface de l'océan anormalement chaudes) présente depuis plusieurs mois de part et d'autre de l'Equateur s'affaiblit sensiblement au cours des prochains mois.

Prévision d'anomalies de précipitations

Sur cette carte issue du modèle de prévision Météo-France System 8, la tendance pour le prochain trimestre est excédentaire sur la Guyane et sur presque tout le bassin atlantique équatorial, du plateau des Guyanes aux côtes africaines.

La carte CARICOF (CARIbbean Climate Outlook Forum) ci-dessous, issue des sorties des modèles climatiques globaux privilégie elle aussi une probabilité de pluie supérieure à la normale pour le prochain trimestre sur la Guyane.

Prévision pour la Guyane

L'anomalie chaude sur l'atlantique tropical diminue progressivement, cependant les eaux de surface restent plus chaudes que la normale et cela renforce l'activité de la ZCIT. Le phénomène La Niña atteignant son apogée au cours de ce mois de février, les conditions restent favorables à une pluviométrie excédentaire sur la Guyane au cours de ce prochain trimestre.

Pas de changement côté températures qui restent proches à légèrement supérieures aux normales de saison.

Bilan pluviométrique des trois mois écoulés de novembre 2021 à janvier 2022

Le mois de janvier 2022 est assez proche des normales de saison avec un excédent de seulement de 7%.

Le bilan pluviométrique des deux derniers mois de l'année 2021 étant fortement excédentaire (+ 70%), ce trimestre reste très arrosé avec un excédent pluviométrique de 40%.

* Pour en savoir plus sur El Nino :

http://www.meteofrance.fr/climat-passe-et-futur/comprendre-le-climat-mondial/el-ninola-nina

* Qu'est-ce que la prévision saisonnière ?

http://www.meteofrance.fr/activites-recherche/faire-progresser-la-prevision-saisonniere/la-prevision-saisonniere-qu-est-ce-que-c-est-