A la une Carte des impacts d'orages sur la Guyane lors du WE du 24 au 25 juillet 2021

Météo-France

Encore un week-end bien orageux (24/25 juillet 2021) !

26/07/2021

A l'image des week-ends précédents, ce week-end du 24 et 25 juillet 2021 s'est révélé encore une fois particulièrement orageux.
L'équateur météorologique d'alizés garde une position en latitude anormalement basse pour un mois de juillet. Les averses qui devraient commencer à se raréfier progressivement en juillet restent fréquentes et parfois soutenues.

Nombreux orages samedi après-midi notamment du coté du lac de Petit saut

Sur cette image satellitaire dans le canal visible, les plus importants sommets nuageux prennent la forme de choux-fleurs, ce sont des cumulo-nimbus à forte extension verticale. Les points de couleur correspondent aux impacts de foudre ( l'heure affichée sur la carte est l'heure UTC, il faut retrancher 3 heures pour passer à l'heure de Guyane, cette image est donc datée du 24 juillet  à 15 heures).

 

Image radar montrant les fortes averses associées aux orages

De fortes averses s'abattent sur la Guyane samedi après-midi, il ne faisait pas bon naviguer ce jour sur le lac de Petit Saut!

Image radar du dimanche 25 juillet  à 16 heures

Dimanche, le même scénario se répète encore une fois avec une évolution orageuse marquée dans l'après-midi. On peut noter l'orage qui passe dimanche après-midi sur l'ile de Cayenne.

Cette forte activité pluvio-orageuse qui persiste depuis le début du mois de juillet s'explique par plusieurs facteurs.

L'équateur météorologique a une position particulièrement basse en latitude, il évolue souvent à proximité de la Guyane et sa marge sud nous apporte encore beaucoup d'humidité. Cette situation anormale pour une fin de mois de juillet s'explique par une anomalie positive de température de l'océan atlantique à la latitude de la Guyane. Cette bulle d'eau plus chaudes que la normale entre l'Afrique et le plateau des Guyanes retient l'équateur météorologique d'alizés à la latitude de la Guyane. 

Par ailleurs ce week-end , les vents divergents en haute altitude ont favorisé l'extension verticale des nuages jusqu'à ce qu'ils atteignent le stade de cumulo-nimbus orageux (sommet de ces nuages entre 12 et 16 km d'altitude).

Les cumuls de pluies de ce mois de juillet sont particulièrement abondants; Le mois n'est pas terminé et les cumuls de pluies dépassent déjà la normale pour la plupart des postes climatologiques. On a déjà sur certains poste plus du double de la moyenne mensuelle. Ainsi on a relevé plus de 360 mm de pluies à Macouria pour ce mois de juillet (il reste encore 6 jours) alors que la normale n'est que de 153 mm.